Réservation:

Arrivée
Départ
Nb pers.
Catégorie
Vous êtes ici: Home Home Activités Culture Curiosités du Val des Dix

Construites par l’homme ou naturelles, les curiosités du Val des Dix sauront vous étonner !

Le Barrage de la Grande Dixence : le plus haut barrage-poids du monde !

La Grande Dixence, le plus haut barrage-poids du monde, recueille et stocke les eaux des glaciers alentours pour ensuite produire de l’énergie hydraulique. Mis en eau pour la première fois en 1957, cet ouvrage cumule les records. La hauteur de son mur, 285 mètres, reste inégalée à ce jour. Son poids, 15 millions de tonnes, le rend plus lourd que la grande pyramide de Khéops.

Tous les aménagements du complexe de la Grande Dixence sont ouverts au public et la balade le long du lac est magnifique !
 
 
La Grande Dixence, un barrage d’exception pour de formidables couleurs.

Pour plus d’informations: www.grande-dixence.ch

Grande Dixence S.A.
Service de la communication
Mme Sarah Falcinelli
Email: visites@grande-dixence.ch
Tél: +41 (0)27 328 43 11
 
 
Thyon-Dixence, une très belle randonnée.
 
 

L’Eglise d’Hérémence : une architecture audacieuse au milieu des chalets

Dédiée à St Nicolas de Myre, l’église paroissiale d’Hérémence est un chef d’œuvre de l’architecture contemporaine : une sculpture qui rappelle l’époque des barrages.

Eglise St-Nicolas d'Hérémence.

Un « Son et Lumière » permet aux visiteurs de comprendre tous les symboles qu’elle contient. La communauté s’y rassemble pour prier et accueille durant la période des vacances, beaucoup de personnes attirées par l’audace de cette construction.

Eglise St-Nicolas d'Hérémence, vue de l'intérieur.

Cette curiosité est ouverte tous les jours.

 
 

Le Moulin FXB : un site en plein air à la découverte des céréales et du pain.

Moulin FXB d'Hérémence.

Inauguré en 1997, le Moulin FXB est un hommage à la Fondation François-Xavier Bagnoud. Restaurés, l’ancien moulin à céréales ainsi que le four à pain ont retrouvé leur prestige d’antan.

Moulin FXB d'Hérémence.
 
 

Le Musée d’Hérémence

Musée d'Hérémence.

La visite du musée d’Hérémence se présente sous une forme multi-sites à travers le village.
Situé au sous-sol de la maison bourgeoisiale, datant de 1584, le musée artisanal a été aménagé par thèmes en 1988.
Dans un bâtiment datant de 1776 en face de l’église, une chambre et une cuisine ont été aménagées à l’ancienne.
Restauré en 2010 et aménagé à la place de la Laiterie, le pressoir romain du village date du XVIe siècle. Une cave à vin a été récemment installée sous l’ancienne forge de 1711, à proximité du pressoir.

Musée d'Hérémence.
 
 

Les pyramides d’Euseigne

Les pyramides sont également appelées demoiselles coiffées ou cheminées des fées. Celles d’Euseigne représentent certainement un des monuments naturels les mieux connus du val d’Hérens, mais constituent aussi une des curiosités géologiques les plus remarquables des Alpes. Elles sont protégées au titre d’objets naturels d’importance nationale et feront partie des objets géologiques suisses protégées en tant que géotope.

Pyramides d'Euseigne.

Les glaciers et la région d’Euseigne
Au cours des deux derniers millions d’années que représente l’ère quaternaire, une succession de périodes climatiques froides a provoqué dans les Alpes, l’extension des glaciers. Celui du Rhône, par exemple, atteignit Lyon, en France, lors de la glaciation dite du riss (il y a 300 000 à 120 000 ans).
Par leur imposant volume de glace, les glaciers sont de puissants agents d’érosion et modèlent le profil des vallées alpines en forme de large U. De plus, ils transportent et déposent de grandes quantités de matériaux fragmentés qui constituent les moraines actuelles. Ces dépôts hétérogènes sont caractérisés par un mélange en vrac de limons, de sables, de graviers et de blocs de toute provenance, de taille et de forme différentes, généralement sans stratifications visibles.
A la fin de la dernière glaciation dite du würm (il y a 80 000 à 10 000 ans), le glacier d’Hérens qui avait creusé une vaste auge entre Euseigne et Vex, transformée en un lac, recule vers le sud. Il se sépare alors en deux branches qui donnèrent naissance aux torrents de la Dixence et de la Borgne. En se retirant, ces glaciers secondaires laissent derrière eux de grandes quantités de matériaux charriés par leurs moraines latérales qui, dans la région d’Euseigne, se fondaient en une épaisse moraine médiane à gros blocs. De par l’énorme pression imprimée par les glaciers à cet endroit (environ 1300 à 1500 m d’épaisseur maximale de glace), les moraines ont été fortement compactées, puis drainées après la disparition de la glace. Les interstices entre les blocs ont été par la suite colmatés par des matériaux fins, cimentant ces dépôts en un mélange très dur : on parle ici de moraine béton.

Pyramides d'Euseigne.

L’avenir
Les pyramides ont vu naturellement et progressivement le jour mais elles s’acheminent aussi naturellement vers leur destruction. En effet, elles sont malheureusement condamnées à disparaître tôt ou tard, soit par effondrement, soit par érosion suite à la perte de leur chapeau rocheux protecteur (d’ici à plusieurs décennies ou à quelques siècles). Les eaux de ruissellement, liées aux précipitations ou à la fonte des neiges, conjuguées à l’effet abrasif du vent, attaquent le corps des pyramides, arrachent des éléments constitutifs et affouillent leur pied. La désagrégation de la moraine béton et également accélérée par l’infiltration de l’eau et les alternances gel-dégel, accroissant les fissures et les cavités au sein des édifices. Faute d’une assise suffisante, les chapeaux protecteurs basculent, la colonne morainique ainsi décoiffée devient plus vulnérable aux intempéries, elle ne peut subsister et s’amenuise alors rapidement.
A Euseigne, quelques pyramides pointues sont déjà “nu-tête”. Elles atteignent la taille respectable de 10 à 15 m de haut, les chapeaux protecteurs visibles à leur sommet mesurent plusieurs mètres cubes et leur poids atteint jusqu’à 20 t. Ils sont constitués de roches massives correspondant soit à des gneiss (granites liés), soit à des roches vert sombre (serpentinites) provenant du fond du val d’Hérens ou du val d’Hérémence.
Des pyramides apparaissent également ailleurs dans le val d’Hérens, dans les régions de La Luette, Praz-Jean et Lannaz, où le matériel morainique est abondant et le ruissellement actif.

Pierre Kunz

Visite guidée du barrage

  • adultes: CHF 10.-
  • étudiants/apprentis/AVS: CHF 8.-
  • enfants: CHF 6.-
  • groupes: CHF 8.-/pers.

Accès au couronnement en télécabine

Aller-retour

  • adultes: CHF 10.-
  • enfants: CHF 5.-
  • groupes: CHF 8.-/pers

Forfait découverte

Visite au cœur du barrage + simple course en téléphérique :

  • adultes: CHF 13.-
  • enfants: CHF 6.-

Visite au cœur du barrage + aller et retour en téléphérique :

  • adultes: CHF 15.-
  • enfants: CHF 7.-

Pour tous les tarifs ci-dessus:
Adultes: dès 16 ans
Enfants: de 6 à 15 ans
Groupes: dès 10 pers.

Accès

En voiture: Autoroute A9 sortie Sion Est, direction Val d’Hérens, Vex – Hérémence-Dixence.
En autocar: Cars Theytaz Excursions depuis la gare de Sion
Durée du trajet depuis Sion: env. 1h00